4.5 Milliards d'années 

4.5 Terre

Notre planète est une boule de feu qui, progressivement, va se refroidir et naturellement solidifier la croûte terrestre. L’atmosphère qui entoure la planète est dense et bouillante. Lorsque les températures de surface seront plus basses, les océans vont commencer à se former par la condensation de l’eau de l’atmosphère composée d’N2, de C02 et de CH4.

3.8 Milliards d'années 

De 3.8 Ga à 2.8 Ga, nous sommes en plein ARCHEEN qui comprendra jusqu’à 2.8 Ga quatre périodes qui sont : l’EOARCHEEN, le PALEOARCHEEN, le MESOARCHEEN et le NEOARCHEEN.

Cette période va voir la disparition du METHANE (CH4) et du dioxyde de carbone (CO2). A l’inverse, c’est l’apparition des EUBACTERIES.

La photosynthèse c'est le processus physico-chimique utilisé par les plantes, les algues et les bactéries photosynthétiques pour synthétiser les molécules organiques simples (H2O, CO2) en utilisant l'énergie lumineuse.

procaryote

 Premiers organismes : les PROCARYOTES qui ont donné selon le milieu ambiant les ARCHEABACTERIES. Certaines bactéries, grâce à l'apport des rayons solaires et à l'accumulation de l'énergie, vont créer la PHOTOSYNTHESE et mettre en place les PHOTOSYSTEMES.

 

Création de l`Univers

 A partir de 2.4 Ga, l’oxygène s’accumule dans l’atmosphère. Cela a pour conséquence de bloquer la majeure partie des rayons nocifs du soleil. Maintenant, le ciel devient bleu.

 

Fossiles retrouvés pour cette époque : les STROMATOLITES

 

STROMATOLITE  
La stromatolithe est une pierre fossile datant du précambrien, période de la terre se situant entre 650 millions d'années à plus de 4,5 milliards d'années. Certaines stromatolithes remontent jusqu'à 3,5 milliards d'années ! Pourtant, cette remarquable forme de vie a su traverser les âges jusqu'à aujourd'hui. On en retrouve dans des endroits très spécifiques tels les sources chaudes du Parc de Yellowstone.

2.5 Milliards d'années 

De 2.5 Ga à 630 Ma, cette période est appelée : PROTEROZOÏQUE. Le Protérozoïque comprend trois périodes :

 

1/PALEO avec le SIDERIEN, le RHYACIEN, l’OROSIRIEN et le STATHERIEN. (-2.5 Ga à -1.8 Ga)

Cette période voit l’apparition des premiers EUCARYOTES ainsi que de l’OXYGENE (02)

eucaryote  
Les eucaryotes constituent un groupe d’organismes unicellulaires ou pluricellulaires.

Les eucaryotes ont par opposition aux procaryotes (archéobactéries, eubactéries) un noyau contenant l’ADN, un ADN divisé et compacté en chromosome lors de la division cellulaire, une véritable sexualité où chaque type sexuel apporte une part égale de matériel génétique.
 
L’oxygène libre a réagi avec le fer pour former la magnétite (Fe3O4), un oxyde de fer. Ceci a permis de débarrasser les océans du fer et de clarifier l’eau.
La grande partie du Sidérien est marquée par une glaciation qui commence à -2.4 Ga et se termine à -2.1 Ga.
L’Orosirien est marqué par une intense orogenèse sur l’ensemble des terres émergées. L’atmosphère s’est considérablement enrichie en oxygène grâce à la photosynthèse des cyanobactéries.
La seconde moitié de l’Orosirien va être le théâtre de deux évènements que sont les impacts de météorites à la surface du globe. Le premier vers -2 Ga a donné lieu au Dôme de Vredefort
Le Dôme de Vredefort est le plus important cratère d’impact connu sur terre.

 

Dome de Vredefort

 Et le deuxième vers 1.8 Ga a produit la structure du bassin de Sudbury.

On assiste dans le même temps à la formation du supercontinent : COLUMBIA.

2/ MESO avec le CALYMNIEN, l'ECTASIEN et le STESIEN. (-1.6 Ga à -1.2 Ga)

Cette période va favoriser le développement des ACRITARCHES.

Acritarche  
La grande majorité des Acritarches sont trouvés dans des sédiments marins ou associés à des organismes marins.
 
La plupart des Acritarches sont supposés être du phytoplancton qui était la base de la chaine alimentaire de l’écosystème marin durant le Protérozoïque et le Paléozoïque.
  

 

3/ NEO avec le TONIEN, le CRYOGENIEN et l’EDIACARIEN. (-1 Ga à -630 Ma)
 

Cette première période concerne la formation du continent RODINIA. Jusqu’à présent, très peu de terres sortaient de l’eau et le mouvement des plaques tectoniques commence à faire émerger ce qui sera par la suite des supers continents.

Protérozoique

 

Cette période très froide serait due à des concentrations très faibles en dioxyde de carbone en raison d’une prolifération d’algues unicellulaires dans les océans. L’une des conséquences de cette croissance a été l’augmentation progressive de la concentration en oxygène comme sous-produit de la croissance des algues. La concentration d’oxygène dissous dans l’eau froide a permis le développement d’êtres multicellulaires.
Formation des algues et des éponges.

 

Sur les cartes de SCOTESE, on devine ce que seront les futurs continents. A cette période, le continent Rodinia est situé de part et d’autre de la ligne équatoriale.

 L’oxygène aura un effet très sensible sur le climat puisque, non seulement la Terre se met à rouiller, mais le méthane s’oxydant, l’effet de serre va baisser dramatiquement, jusqu’à la période la plus froide que notre planète ait connue, le Cryogénien, où la terre n’était plus qu’une boule de neige ou presque, ce qui aurait été favorable cette fois au développement des organismes pluricellulaires.

 
La vie multicellulaire a été précédée par un climat neoprotérozoïque il y a environ 6 à 8 Ma qui a produit une glaciation sur de grandes étendues.

 

Algue marine éponge

ALGUES MARINES

EPONGES

 

 

haut de page  haut de page




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement